Y-a -t-il une différence entre le Livret A et le LDDS ?

Faire une épargne vous permet de mettre de côté une somme d’argent pour faire face à des imprévus ou pour financer des projets qui vous tiennent à cœur. Pour cela, il existe des solutions d’épargne comme le livret A ou le livret de développement durable et solidaire (LDDS). Pour savoir lequel des deux livrets est adapté à votre cas, il importe d’étudier leurs différences. 

Les livrets d’épargne réglementée

Le LDD ou Livret A font partie des livrets d’épargne réglementée. La majorité des Français préfèrent ces solutions d’épargne pour atteindre leurs objectifs. Encouragés par l’Etat, ces produits financiers exonèrent des intérêts perçus de tout impôt. Ces derniers sont calculés par quinzaine. Si vous faites un versement le 3 du mois, celui-ci pourra être pris en compte à partir de la deuxième quinzaine du mois. Le mode de fonctionnement des livrets d’épargne réglementée est régi par l’Etat. Quoi qu’il en soit, les rémunérations perçues ne sont pas imposables. 

A voir aussi : Le rôle des dividendes dans les ETF

Les points qui différencient le LDDS et le livret A

Soutenu par le gouvernement français, le livret A offre des avantages fiscaux et un taux d’intérêt s’élevant à 3%. Comme il n’y a pas de limites au montant qui peut être déposé, ce compte peut servir pour : 

  • Assurer la retraite
  • Acheter une maison
  • Financer les études d’un enfant
  • Etc. 

Pour encourager les citoyens à épargner, les intérêts perçus par cette solution d’épargne sont exonérés d’impôts. 

A voir aussi : Qui sont les entreprises du CAC 40 ?

Le LDDS est destiné aux personnes ayant un domicile fiscal en France. Les versements ne doivent pas être d’un montant inférieur à 10 euros minimum. Il en est de même pour l’ouverture de compte. Cette solution d’épargne affiche aussi un taux d’intérêt de 3 % avec des intérêts exonérés d’impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux. 

La différence entre les deux livrets se situe surtout au niveau du plafond : 22950 euros pour le livret et 12000 euros pour le LDDS. Certaines banques acceptent que le livret A soit utilisé comme compte de prélèvement des impôts. Ce qui n’est pas le cas pour LDDS et les autres produits d’épargne. En cas de dépassement du plafond, les banques peuvent refuser les opérations. 

Le LDDS est associé à un volet solidaire, propre au livret. En effet, le titulaire d’un LDDS aura la possibilité d’affecter une partie de son capital ou de ses intérêts à des organismes de l’économie sociale et solidaire. 

Les deux livrets sont appréciés pour les taux de rémunération offerts. En février 2022, il y a eu une hausse de 0,5 à 1 %, puis de 1 à 2 % le 1er août 2022 et de 2 à 3 % le 1er février 2023. A ce rythme, le taux de rémunération peut aller jusqu’à 4 % d’ici peu. 

Lequel entre le LDDS et le Livret A choisir ? 

Pour choisir le livret d’épargne adapté, il faut prendre en compte quelques critères dont les principaux sont le taux de rendement ou de rémunération et la fiscalité. Autrement dit, votre choix dépend en grande partie de votre situation et de vos objectifs. De ce fait, n’hésitez pas à demander conseils auprès d’un professionnel. En tout cas, si vous projetez d’économiser environ 10 000 euros, tournez-vous vers le LDDS. Sinon, il est préférable de choisir le livret A.