Retraite anticipée : les trimestres à prendre en compte

La retraite anticipée est un dispositif permettant aux assurés qui ont commencé leur jeune carrière de prendre leur retraite avant 60 ans.

Très utilisé, ce dispositif est accessible seulement sous certaines conditions. Trouvez dans cet article, quelques informations utiles sur les trimestres pris en compte pour la retraite anticipée.

Lire également : Quel est l'âge de la retraite des travailleurs carrière longue nés en 1962 ?

Retraite anticipée : quels trimestres sont pris en compte ?

Tous les trimestres validés ne correspondent pas directement aux trimestres retenus pour la retraite anticipée. Les modalités de retraite anticipée sont associées seulement à la durée d’assurance, au nombre de trimestres acquis par l’assuré.

En principe, pour la retraite anticipée, seuls les trimestres cotisés sont pris en compte. Cependant, la réglementation tolère que certains trimestres assimilés soient aussi retenus.

A lire également : Souscrire de parts de SCPI : voici comment procéder

Les trimestres cotisés constituent les périodes de travail effectif. Ils sont obtenus par prélèvements sociaux sur les revenus. Les trimestres assimilés au contraire n’ont pas donné lieu à cotisations.

Ils sont plutôt attribués durant les congés de maternité et de paternité, des temps de chômage, du service militaire, etc.

Toutefois, il existe d’autres périodes non travaillées qui sont considérées comme cotisées. Il s’agit notamment de :

  •       Les trimestres de maternité ;
  •       Les périodes d’invalidité, dans le plafond de deux trimestres ;
  •       Les trimestres de majoration de durée d’assurance retenus sur le compte personnel de prévention (C2P) ;
  •       Les temps de congé maladie ou d’inaptitude temporaire, dans le plafond de quatre trimestres ;
  •       Les temps de chômage indemnisé, dans le plafond de quatre trimestres ;
  •       Le service civil en tant qu’objecteur de conscience, dans le plafond de quatre trimestres.

Notons aussi que le nombre de trimestres intervenant dans le calcul de la durée d’assurance ne peut dépasser 4 par année.

Quel nombre de trimestres pour la retraite anticipée ?

Afin de profiter d’une retraite anticipée, l’assuré doit d’abord justifier d’un nombre de trimestres déterminé. En effet, celui-ci doit avoir :

  •   Cotisé un nombre de trimestres (ou durée d’assurance) minimale tous régimes de base confondus;
  •   Cotisé un nombre de trimestres (ou durée d’assurance) minimum en début de carrière.

En effet, ces conditions de durée d’assurance dépendent de plusieurs paramètres. Il s’agit notamment de :

  •       L’année de naissance de l’assuré ;
  •       L’âge envisagé pour le départ en retraite anticipée ;
  •       L’âge à partir duquel l’assuré a commencé à exercer.

En résumé, pour la retraite anticipée, la période d’assurance se compte en trimestres. Cependant, tous les trimestres comptés n’interviennent pas dans le calcul de la durée d’assurance. Ceux qui sont retenus sont les trimestres cotisés et les trimestres assimilés.