Souscrire de parts de SCPI : voici comment procéder

Le secteur de l’immobilier est encadré par l’État français. Des instruments sont mis en place pour permettre aux investisseurs d’obtenir de bons rendements. Les SCPI font partie de l’écosystème de l’investissement immobilier. La souscription à des SCPI implique un prix d’achat plus abordable que l’immobilier traditionnel et moins de difficultés dans la gestion. Voici comment acheter des parts de SCPI.

Souscription au comptant

L’une des premières options et la plus simple pour souscrire à des parts SCPI est de payer au comptant. Pour cela, il vous suffit de contacter votre banquier pour avoir les modalités de paiement. Vous pouvez également faire recours à un conseiller en gestion de patrimoine. Il existe plusieurs entreprises qui proposent ce service pour des particuliers qui sont dans le besoin. Par ailleurs, sur internet, de nombreux sites de gestion de portefeuille ou de placements existent. Toutefois, il est toujours : important de faire des recherches poussées avant d’opter pour une plateforme.

A découvrir également : Quel PEA choisir en 2022 ?

Les droits d’entrée varient de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Ils sont : acquis lors de la constitution de la SCPI ou lors de l’augmentation du capital. Vous devrez alors attendre un ou deux trimestres avant de recevoir votre premier revenu. Ces revenus, déduction faite des commissions, sont : imposés comme tout autre bien. Ils sont : soumis aux cotisations de sécurité sociale. Cette solution est donc plus adaptée aux contribuables ayant un faible taux d’imposition (le taux marginal d’imposition maximum est de 30 %).

Lire également : Retraite Suisse : le mode de calcul

Souscrire à un crédit

Si vous ne disposez pas de fonds supplémentaires, vous pouvez acheter des parts de SCPI grâce à un crédit. Cela présente le double avantage que les revenus. Ils sont de l’ordre de 5 %, peuvent couvrir une partie des remboursements du prêt. Cela est en moyenne de 2 à 3 % à un taux d’intérêt fixe de 15 ans. En outre, les intérêts du prêt peuvent être : déduits de votre revenu imposable. Le résultat final est que vous pouvez augmenter votre portefeuille immobilier sans trop d’efforts.

Pour financer la SCPI, les banques peuvent proposer des prêts à la consommation. Elles peuvent aussi utiliser des prêts hypothécaires classiques si le montant de la souscription dépasse 20 000 euros. Si vous optez pour un prêt à la consommation, veillez à ce que les intérêts soient déduits de la plus-value. C’est automatique pour les prêts hypothécaires. Pour ce faire, vous devrez prouver à l’administration fiscale que le prêt a servi à l’achat de la SCPI. Les informations fournies par l’intermédiaire (par exemple, tableaux d’amortissement, rapports de location) sont généralement suffisantes. Si la banque refuse le prêt, contactez directement le gestionnaire du fonds ou trouvez un concurrent par le biais d’un intermédiaire.