Retraite Suisse : le mode de calcul

Le calcul de la retraite en Suisse est basé sur un certain nombre de critères. Le système de retraite en Suisse repose sur 3 piliers fondamentaux. Cet article vous renseigne sur le mode calcul de la retraite en Suisse.

La retraite en Suisse : le mode de calcul

Afin de calculer votre pension de retraite en Suisse, un certain nombre d’éléments seront comptabilisés. Le mode de calcul tiendra compte de votre nombre d’années de cotisation, les revenus en provenance d’une activité lucrative. Dans le calcul seront inclus également les bonifications ainsi que le splitting.

Lire également : Souscrire de parts de SCPI : voici comment procéder

En effet, on parle de la rente 44 pour se référer au taux plein. Il est possible qu’il vous soit alloué une rente partielle de 1 à 43. Cela dans la mesure où vous ne remplirez pas les conditions pour prétendre aux rentes 44. Pour le calcul de la retraite Suisse, il faut se baser sur la formule suivante. Retraite Suisse = Salaire annuel moyen x taux (%) x nombres de trimestres validés.

Les trois piliers fondamentaux de la retraite en Suisse

En Suisse, le retraite repose fondamentalement sur trois piliers.

A voir aussi : Quel PEA choisir en 2022 ?

Le premier pilier

Retraite Suisse : le mode de calcul

En effet, ce pilier fait référence à la prévoyance minimum étatique, obligatoire. Et cela concerne toutes les personnes travaillant en Suisse. Ce minimum de prévoyance comprend l’AVS (Assurance vieillesse et survivants), l’AI (assurance invalidité) ainsi que les PC (prestations complémentaires).

En outre, ce pilier permet d’assurer au retraité un minimum vital pour la retraite. Il permet également de couvrir sa famille s’il décède ou qu’il devient invalide.

Le deuxième pilier

D’abord, en ce qui concerne le second pilier, il correspond à la prévoyance professionnelle obligatoire. Cela concerne toutes les personnes qui travaillent sur le territoire Suisse. A chaque fois, la cotisation est immédiatement déduite du salaire du travailleur. Cette cotisation comprend la LPP (loi sur la prévoyance professionnelle) puis elle vient compléter l’AVS et l’AI.

Le troisième pilier

Ce dernier est facultatif. Il est basé sur une cotisation facultative de la part de l’employé. Celle-ci sert également d’épargne compensatoire à l’employé. Cette épargne vise à assurer à l’employé un certain complément de revenus.

Âge légal de départ à la retraite en Suisse

En réalité, en Suisse, l‘âge légal de départ à la retraite est de 65 ans pour les hommes. En ce qui concerne les femmes, l’âge légal est de 64 ans. En plus, il faut avoir au moins eu à cotiser 1 an minimum. Il peut être également pris en compte les cotisations de votre conjointe. Cependant, elles doivent représenter au moins le double des cotisations minimums.