Pourquoi éviter les SCPI ?

L’achat de parts en SCPI vous rend propriétaire de plusieurs actifs immobiliers qui sont destinés à la location. Cependant, l’investissement dans les SCPI implique des contraintes qui vous permettront de les éviter. Pour quelles raisons principales faut-il éviter les SCPI ? Éléments de réponse !

Les risques locatifs et de gestion dans les SCPI

La première raison pour laquelle vous devez éviter les SCPI est le risque auquel vous êtes confrontés sur le plan locatif. Comme toujours, le risque locatif est présent dans l’immobilier.

A découvrir également : Comprendre les indicateurs clés pour mesurer la rentabilité de votre investissement locatif immobilier

Mais, dans le cas des SCPI, constatez que vous achetez plusieurs parts immobilières. De même, ces domaines locatifs sont répartis sur plusieurs zones géographiques, avec des locataires distincts.

Comprenez donc qu’en cas d’incapacité de paiement du loyer ou à l’usure, vous êtes amené à supporter les dégâts. De même, sachez que les loyers versés dépendent du bon état des biens auxquels vous n’avez malheureusement pas accès. Un gestionnaire se charge de répartir les parts dès que vous y investissez.

Lire également : Quel investissement immobilier pour faire croître votre épargne ?

L’impact fiscal désavantageux dans les SCPI

Si vous pensez faire des investissements immobiliers avec une fiscalité réduite, les SCPI sont à éviter. En effet, l’impact fiscal est un risque important en investissement SCPI. Bien que les rendements soient intéressants avec les SCPI, beaucoup connaissent une rude incidence fiscale. D’abord, il convient de dire que les revenus issus de parts de SCPI directes sont fiscalisés conséquemment.

Ainsi, vous remarquerez que vos revenus seront frappés d’une imposition importante ajoutée aux prélèvements sociaux. Aussi, il est important de savoir qu’avec cette solution, les revenus perçus sont associés au barème progressif d’imposition.

Ainsi, plus vous gagnez, plus vos impôts grandissent, et peuvent aller jusqu’à 62 %. Une raison évidente pour ne pas penser à y investir.

Défaillance de trésorerie des SCPI

L’autre raison valable pour éviter les SCPI est la défaillance de leur trésorerie. En réalité, les administrations de ces structures sont payées en fonction de revenus générés par les actifs.

De ce fait, il arrive que cela soit pioché dans la trésorerie. Mieux encore, les gérants peuvent prendre dans la trésorerie pour maintenir un rendement difficile à assurer structurellement.

En conséquence, vous êtes contraint à une réduction des rémunérations, voire une cessation de paiement des investisseurs. Plusieurs SCPI se trouvent très rapidement en difficultés pour cette raison. L’idéal, c’est donc d’éviter les SCPI pour ne pas se heurter à ces difficultés.

Plusieurs raisons justifient le fait d’éviter les SCPI. Celles mentionnées plus haut vous orienteront certainement. Tenez-en compte avant de vous lancer dans cet investissement qui est malgré tout très intéressant.

La difficulté de revendre ses parts de SCPI

Un autre aspect à prendre en considération avant de se lancer dans un investissement en SCPI est la difficulté de revendre ses parts. En effet, contrairement aux actions ou aux biens immobiliers traditionnels, les parts de SCPI ne sont pas facilement liquidables.

La revente des parts de SCPI peut s’avérer compliquée et chronophage. Il faut trouver un acheteur intéressé par ces parts, ce qui peut prendre du temps. Le processus de cession des parts doit être approuvé par la société de gestion et respecter un certain nombre d’étapes administratives.

Il faut aussi tenir compte du fait que les marchés immobiliers peuvent connaître des fluctuations importantes. Si vous souhaitez vendre vos parts lors d’une période où le marché est morose ou saturé, cela pourrait retarder davantage votre transaction et réduire potentiellement le prix de vente.

Vous devez noter que lorsque vous décidez de vendre vos parts dans une SCPI, vous êtes soumis à certains frais tels que les frais d’entrée ou les droits sur la transaction. Ces coûts supplémentaires peuvent diminuer votre rendement global et affecter ainsi la rentabilité attendue.

Dans certains cas extrêmes où la demande pour ces types d’actifs est faible ou inexistante, il se peut même que vous ayez du mal à trouver un acheteur pour vos parts et soyez contraints d’en conserver une partie indéfiniment.

Donc, bien qu’il existe des avantages potentiels associés aux investissements en SCPI tels que la diversification du portefeuille immobilier ou l’accès à des biens inaccessibles individuellement, vous devez considérer attentivement les risques liés à la difficulté de revente des parts et évaluer si ces contraintes sont compatibles avec vos objectifs financiers à long terme.

L’absence de contrôle sur les investissements de la SCPI

Un autre point à souligner pour justifier une certaine méfiance envers les SCPI est l’absence de contrôle sur les investissements effectués par la société de gestion. Effectivement, lorsque vous investissez dans une SCPI, vous déléguez entièrement la gestion et la prise de décision concernant les acquisitions immobilières à cette dernière.

Cela signifie que vous n’avez aucun pouvoir pour influencer ou approuver les choix d’investissement faits par la société de gestion. Vous devez faire confiance aux compétences et au professionnalisme de ces acteurs, sans avoir réellement accès aux informations détaillées sur les biens acquis ni pouvoir prendre part aux prises de décisions stratégiques.

Il peut arriver que certains investissements réalisés par la SCPI ne correspondent pas à vos attentes ou soient moins performants que prévu. Cela peut résulter d’une mauvaise évaluation des risques inhérents à un bien immobilier particulier ou encore d’un manque d’expertise dans le secteur concerné.

Il faut rappeler qu’en tant qu’investisseur dans une SCPI, vous êtes solidairement responsable des dettes contractées par celle-ci. Si la société rencontre des difficultés financières liées à ses investissements hasardeux, votre patrimoine personnel peut être mis en péril.

L’absence de contrôle direct sur les choix d’investissement ainsi que le risque financier qui y est associé peuvent donc constituer un frein majeur pour ceux qui souhaitent garder un certain niveau de maîtrise sur leurs placements.

Il faut prendre en compte ces différents facteurs lorsque l’on envisage un investissement en SCPI. Les avantages potentiels peuvent être contrebalancés par certains risques inhérents tels que les difficultés de revente des parts ou l’absence de contrôle sur les investissements réalisés par la société de gestion. Une analyse approfondie et une compréhension claire des mécanismes sont essentielles pour faire un choix éclairé qui correspond à vos besoins financiers et à votre tolérance au risque.