Qui mettre en bénéficiaire de l’assurance vie ?

Une assurance vie peut être perçue comme un produit d’épargne à la fin duquel une rente financière est versée au souscripteur. Cependant, il n’est pas impossible de désigner des bénéficiaires qui profiteront également des fonds. Qui donc peut être mis en bénéficiaire dans un contrat d’assurance vie ? La réponse ici !

Qu’est-ce que l’assurance vie ?

L’assurance vie est un produit d’épargne permettant au souscripteur, dans la plupart des cas, de préparer sa retraite. En effet, il s’agit d’un contrat à travers lequel le souscripteur paie des primes dans l’espoir de recevoir le capital ou une rente à la fin du délai imparti.

A voir aussi : Quelle ville pour investir en immobilier ?

On distingue généralement trois types de contrats d’assurance vie. Ils conditionnent chacun la façon dont les rentes seront versées. Dans un premier temps, vous avez l’assurance qui garantit la vie. La vie du souscripteur est en réalité le risque couvert. Lorsque le contrat vient à échéance, il peut entrer en possession de ses fonds. Toutefois, il a le droit de désigner d’autres bénéficiaires.

Vous avez ensuite l’assurance décès à travers laquelle un capital est versé aux bénéficiaires désignés lorsque le souscripteur décède avant la fin du contrat. Comme vous pouvez vous en douter, le bénéficiaire ne peut être le souscripteur. Un dernier type d’assurance, celui dit mixte peut regrouper les deux précédemment cités.

Lire également : Comment estimer le montant de sa bourse d'études ?

Qui peut être bénéficiaire d’une assurance vie ?

Les souscripteurs d’une assurance vie sont libres de choisir ceux qui peuvent bénéficier des fruits de leur produit d’épargne. Ainsi, vous pouvez désigner des personnes physiques en tant que bénéficiaires : votre enfant, votre père, votre mère ou toute personne physique de votre choix.

Il en sera de même pour les personnes morales. Dans votre processus d’attribution, vous pouvez désigner une entreprise ou une organisation de votre choix qui recevra le capital à verser. Si vous en choisissez plusieurs puisque cela est bien possible, vous avez le droit de spécifier la part que recevra chacun.

Il n’y a pas forcément de règles par rapport aux taux de partage, vous les spécifiez selon votre bon vouloir. Ces bénéficiaires peuvent entrer en possession de leur fonds, sauf quand il s’agit d’une assurance décès. Les rentes issues de ce type de contrat servent à organiser les obsèques du défunt.

Par ailleurs, si vous avez le choix parmi vos bénéficiaires, certains ne pourront malheureusement pas profiter des fonds. Même si vous devez montrer votre reconnaissance au personnel médical qui vous a soigné durant votre période de maladie, il n’est pas possible de l’inscrire sur la liste des bénéficiaires.

Les animaux non plus ne peuvent pas bénéficier de l’assurance vie. Aussi, il n’est pas possible de désigner votre mandataire judiciaire comme bénéficiaire. Lorsque vous devez nommer un bénéficiaire, cela doit être explicitement fait pour éviter toute confusion.