Le rôle des dividendes dans les ETF

Les dividendes sont un facteur très important pour la réussite d’un investissement en bourse. Les études montrent systématiquement l’importance des dividendes pour nos rendements à long terme. Un simple regard sur le marché confirme de manière impressionnante leur importance pour tout type d’investissement boursier. Les ETFs font également partie des investissements qui versent des dividendes. Dans cet article, nous vous présentons le rôle de ces dividendes.

Que sont les ETF ?

Un fonds d’investissement N’est rien d’autre qu’un instrument financier. Il collecte des capitaux auprès de plusieurs investisseurs et les investit dans le but d’accroître la valeur de l’argent. Ces capitaux collectés sont généralement gérés par un gestionnaire de fonds et investis dans un ou plusieurs actifs. Ces actifs peuvent être des organismes de placement collectif (OPC), tels que des actions ou des obligations. D’autre part, ils comprennent également les fonds d’investissement alternatifs (FIA). Il peut s’agir des fonds de capital-investissement ou les fonds immobiliers. Les fonds d’investissement sont créés par des sociétés d’investissement. Ce sont par exemple des banques ou des sociétés de fonds, et vendus à des investisseurs en actions.

A lire également : Quelle fiscalité pour le bénéficiaire d’une assurance vie ?

Plus les actifs d’un fonds d’investissement sont nombreux, mieux les risques d’investissement associés peuvent être répartis. Cette méthode de répartition des risques est appelée diversification. Un fonds bien diversifié est ainsi capable d’absorber et de compenser les évolutions plus faibles des investissements individuels. Les fonds de placement sont soumis à un certain nombre de réglementations légales et de mécanismes de contrôle stricts. Ceci afin de protéger les investisseurs et leur capital d’investissement.

Rôles des dividendes : fonds de capitalisation ou de distribution

Les fonds de placement de type distributif reposent sur le versement régulier de gains aux investisseurs. Selon le fonds, ces gains consistent en des dividendes, des intérêts ou des distributions de revenus. Une fois les bénéfices taxés, les investisseurs peuvent en disposer librement. La distribution de fonds est particulièrement intéressante si le versement est destiné à financer des achats spécifiques. Ou bien le montant distribué est réinvesti dans d’autres investissements.

A lire en complément : Avalanche : la crypto-monnaie à surveiller de près

Dans le cas de l’accumulation de fonds, en revanche, il y a un réinvestissement automatique de tous les revenus. Par conséquent, d’une part, le fonds prend de la valeur et, d’autre part, les investisseurs bénéficient de l’effet des intérêts composés. C’est pourquoi les fonds de capitalisation sont : particulièrement adaptés aux investissements. Surtout s’ils visent une augmentation permanente de la valeur et une accumulation à long terme des actifs.

Quels sont les risques liés aux ETF ?

Tous les types d’investissements sont : soumis au risque de fluctuations du marché. Même lorsqu’ils investissent dans un fonds géré activement, les investisseurs deviennent dépendants des décisions de placement du gestionnaire de fonds. Les frais ou imprévus, en cas de vente anticipée ou d’acquisition de nouvelles parts, constituent un autre facteur de risque. Celui qui ne connaît pas en détail tous les frais encourus à l’avance peut devoir payer des coûts imprévus. Ceux-ci ont un impact négatif sur le rendement souhaité.

Les risques spécifiques à une entreprise ou macroéconomiques peuvent également être perceptibles lors d’un investissement dans des fonds de placement. Des influences internes ou des facteurs externes peuvent également entraîner des fluctuations de prix.

En cas de liquidation d’un fonds immobilier ouvert, les investisseurs peuvent également subir des pertes importantes. Le rachat des parts du fonds peut également être : suspendu, mettant ainsi en péril la liquidité personnelle des investisseurs concernés.

Où et comment acheter des fonds d’investissement ?

Pour investir dans un fonds d’investissement, les investisseurs doivent ouvrir un compte titres. Un tel dépôt est comme un compte sur lequel le montant de l’investissement est : versé. À partir de compte, il est : investi et géré dans des placements financiers tels que des fonds d’investissement. Les comptes titres peuvent être : ouverts dans les banques habituelles et dans certaines banques en ligne.

Toutefois, les investisseurs doivent tenir compte du fait que les frais plus élevés, sont : souvent dus à des conseils préalables. En outre, de nombreuses banques ne vendent que les produits financiers de certains partenaires. De cette manière les investisseurs ne se voient proposer qu’une petite partie de la gamme de produits actuelle.

Pour éviter cela, vous pouvez également ouvrir un dépôt via un courtier en ligne et acheter des parts de fonds. Mais sans conseil personnel ni personne de contact. Cette option est : donc particulièrement adaptée aux investisseurs plus expérimentés.