Comment défiscaliser avant la fin de l’année ?

La défiscalisation est une alternative permettant de réduire ou de supprimer ses impôts via les mesures légales instaurées par l’État. Elle permet d’optimiser ses finances et d’investir dans des plans créés spécifiquement pour profiter de réductions de certains impôts. Mais que faire alors pour défiscaliser avant que l’année ne vienne à terme ? Découvrez dans cet article, quelques solutions rapides pour défiscaliser avant la fin de l’année.

Les SCPI fiscales

La première solution pour défiscaliser avant la fin de l’année, c’est de créer une entreprise civile de placement immobilier (SCPI) fiscale. À savoir, une SCIP est une alternative permettant de placer son épargne dans des biens immobiliers destinés à être mis en location. Alors, en investissant dans une SCPI, vous pouvez obtenir des intérêts de cet établissement et devenir associé. Vous pouvez également profiter, à terme, d’un revenu foncier intéressant.

A découvrir également : Comment calculer le taux de change inverser ?

Cependant, toutes les SCPI fiscales, compte tenu du choix du régime, ne vous apporteront pas le même intérêt. Il est recommandé de se rapprocher d’un professionnel afin d’obtenir des conseils sur le placement le plus judicieux.

Le Plan d’Épargne Retraite (PER)

Le PER se présente comme la deuxième solution pour défiscaliser avant la fin de l’année. C’est le produit qui a lieu du Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP) ou du Plan d’Épargne pour la Retraite Collectif (Perco), depuis le 1er octobre 2020. Comme le précise son nom, le PER vous aide à bénéficier d’une retraite complémentaire, après avoir capitalisé pendant tout votre temps d’exercice.

A voir aussi : Comment gérer son argent au quotidien ?

Les FIP et FCPI

Une autre alternative pour défiscaliser avant la fin de l’année, c’est d’investir dans les sociétés. Pour être précis, cette méthode de défiscalisation rapide est envisageable par le biais des Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) puis des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI).

En effet, les FIP aident à investir, et donc à soutenir sur le plan financier, les PME régionales. En ce qui concerne les FCPI, ils sont investis dans les sociétés jugées innovantes, comme le secteur technologique, écologique ou encore pharmaceutique.

Bien que ces deux placements soient différents, ils marchent de la même façon et permettent une réduction d’impôts de 18 % de la somme investie. Néanmoins, il existe une limite fixée à :

  • 12 000 € pour un individu seul (c’est-à-dire 3 600 € au plus) ;
  • 24 000 € pour un couple (donc 7 200 € au plus).

Cependant, il est capital de préciser que, malgré les avantages fiscaux à court terme des FIP et FCPI, ces deux placements présentent des risques de perte d’investissement.

Voilà ! Vous connaissez dorénavant quelques formules pour défiscaliser avant la fin de l’année. Néanmoins, peu importe la solution choisie, il est préférable de ne pas attendre la date limite pour souscrire.